Des nouvelles du monde !

Aujourd’hui j’ai décidé de vous donner quelques nouvelles des élections qui ont eu lieux ces derniers jours.


LETTONIE :

4500704_3_6443_le-parti-de-la-premiere-ministre-sortante_b20fc1b09d199d5debe7c0b518803792

Commençons tout d’abord par la Lettonie. Le 4 Octobre dernier, les lettons étaient appelés aux urnes pour des élections du Parlement. Dans ce petit pays, tout s’est joué grâce à des alliances. Car même si le parti pro-Russie « Harmonie » est arrivé en tête, c’est la coalition des partis « Unité », ainsi que des « Verts et Paysans » et de « l’Alliance Nationale » qui reste au pouvoir. Laimdota Straujuma, première ministre depuis janvier 2014, et membre du parti « Unité » a donc été reconduite par le Président letton afin de composer un nouveau gouvernement. Dans le même temps, le chef du parti « Harmonie », et maire de Riga, Nils Ushakovs, demandait au Président le soin de former un gouvernement. Requête restée vierge, car il ne dispose pas de la majorité au sein du Parlement. Le maire de la capitale lettone qui est d’ailleurs un grand admirateur de Poutine, et dont le parti a signé un accord de coopération avec le parti du Président russe.


BULGARIE :

vastes-manifestations-en-bulgarie-de-pro-et-anti-gouvernement

En Bulgarie, des législatives anticipées ont eu lieu le 5 octobre. Aucun parti n’est sorti vainqueur de ces élections, sauf l’abstention. Plus de 52% des électeurs bulgares ne se sont pas déplacés pour aller voter. L’ancien premier ministre et ancien maire de Sofia, Boïko Borissov sort pourtant en tête, avec 33% des suffrages de ces élections. Il devra faire une coalition afin de pouvoir gouverner dans le pays le plus pauvre de l’Union Européenne. A l’heure actuelle Borissov n’est toujours pas parvenu à à former un gouvernement.


BOSNIE-HERZÉGOVINE :

1010-BosnieH

Depuis les accords de Dayton signés en 1995, la Bosnie-Herzégovine peine à se muer en démocratie. Plus de 7.892 candidats se sont présentés lors de ces élections à travers le pays, pour environ 500 postes. 3 élections différentes avaient lieu : l’élection à la chambre des représentants (Predstavnicki Dom), l’élection pour la chambre des peuples (Dom Naroda), et l’élection à la présidence tripartite collégiale du pays (un Bosnien, un Croate, et un Serbe). Et ce sont les partis nationalistes qui ont gagné ces élections. Depuis le printemps bosnien, rien ne bouge dans ce pays de 3,8 millions d’habitants. Et ce n’est pas le retour des nationalistes au pouvoir qui va changer les choses. Pire, les querelles politiciennes vont continuer, et éloigner un peu plus la Bosnie d’une future adhésion à l’Union Européenne.


HONGRIE :

14hungary-master675

Les élections municipales du 12 octobre en Hongrie ont montré la suprématie du parti du premier ministre hongrois, Viktor Orban : le Fidesz. 20 des 23 plus grandes villes du pays sont désormais aux mains du dirigeant anti-européen.


TUNISIE :

4512558_3_f3c0_malgre-l-heure-matinale-de-longues-queues-de_adf66e453a0a1367ce052c732660fa6b

Dans les élections d’hier, commençons par la Tunisie. Les premières élections libres depuis l’adoption de la nouvelle constitution avaient donc lieu hier. Et ce fût un succès. Sur les 5 millions de tunisiens qui étaient appelés à désigner 217 députés, plus de 60% s’est déplacé. Les résultats seront disponibles dans la journée. Retour aux urnes le 23 novembre pour les tunisiens avec l’élection présidentielle.


BRÉSIL :

legere-avance-pour-dilma-rousseff-avant-le-second-tour-au-bresil

Depuis 3 semaines, une bataille fait rage au Brésil entre Dilma Rousseff, et son adversaire Aécio Neves. Et c’est Dilma Rousseff, qui avec 51,64% des votes reste présidente du Brésil. Suite à la défiance des brésiliens, Dilma Rousseff a décidé d’un vaste remaniement de son gouvernement.


URUGUAY :

2014-10-25T230652Z_1704326269_GM1EAAQ0HAD01_RTRMADP_3_URUGUAY-ELECTION_0

Continuons en Amérique du Sud, l’Uruguay votait hier pour le premier tour des législatives et de la présidentielle. Les sondages avaient raison. Tout se jouera lors du second tour de la présidentielle, le 30 novembre prochain entre le jeune candidat de centre-droit Luis Lacalle Pou (33%) du « Parti National » et le premier président de gauche entre 2005 et 2010, Tabare Vazquez (45%). Malgré de grandes avancées sociétales, un chômage à 6%, et une pauvreté divisée par 3, l’Uruguay a des problèmes dans l’Education ou encore au niveau de la sécurité.


UKRAINE :

688046-000_par8012733

Enfin, l’Ukraine votait hier pour ses élections législatives. Avec une participation (52%) un peu plus faible que lors de la présidentielle de mai (60%), ce sont les partis au pouvoir qui remportent ces élections. La liste du président Petro Porochenko recueille 23 % des voix, tandis que celle du premier ministre, Arsenii Iatseniouk, arrive en seconde position, avec 21 % des voix. Les ukrainiens confirment donc l’ouverture occidentale du gouvernement. A noter, plus d’une vingtaine de nouveaux députés issus des mouvements de Maïdan, et plus de la moitié des élus sont des nouveaux entrants.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s