Le Futsal : une discipline en plein essor !

419336_307735095959379_2100362407_n

Avec plus de 25 millions de licenciés, le Futsal est l’un des sports les plus pratiqués au monde.
Sport né en 1930 à Montevideo en Uruguay, le Futsal a depuis quelques années le vent en poupe.
De plus en plus d’anciens footballeurs, aussi bien professionnels qu’amateurs créent leur propre club de Futsal. Les complexes privés de Football poussent d’ailleurs comme des champignons à travers la France. Un championnat national, mais aussi des championnats régionaux et départementaux, une Coupe de France, des championnats jeunes, féminins, le Futsal a réussi en peu de temps à se structurer pour compléter aujourd’hui l’offre dans le Football.
J’ai rencontré l’un des fondateurs de l’Amateur Lyon Futsal, club basé à Sainte-Foy-lès-Lyon : Amaury Barlet. Il nous parle des débuts prometteurs et des projets à venir de l’association.

387474_10150460565479166_304671145_n

Bonjour Amaury, comment a commencé l’aventure Amateur Lyon Futsal ?

L’Amateur Lyon Futsal a vu le jour en juin 2010 grâce à une amitié de longue date. Cette naissance a concrétisé un désir de se retrouver dans une discipline en plein essor après des parcours footballistiques différents. Nous sommes 3 membres fondateurs et avons fédéré autour de nous tous nos amis, pour la plupart issus de la génération 1989 qui a évolué au FC Sainte-Foy-Lès-Lyon. Notre volonté de constituer une équipe de potes a très vite évolué, grâce à l’engouement généré autour du club et de la pratique.
Le terme aventure caractérise parfaitement ce chemin semé d’embûches que nous rencontrons depuis notre création.

1461091_612032562196296_1489135966_n

Pourquoi le nom Amateur Lyon Futsal ?

A l’époque de la création, notre désir était de lier le nom de l’association à la commune. Impossible, à aucun moment lors de nos débuts nous n’avons pu pratiquer sur Sainte-Foy-lès-Lyon. Etant en quelques sortes Sans Gymnase Fixe. Notre réflexion s’est alors orientée vers un nom définissant notre niveau de pratique débutant et une valeur qui caractérise l’association : l’humilité.
Ceci dit, nous sommes aujourd’hui quelque peu confronté à l’absence d’identité que notre club représente. J’espère que nous pourrons, à court terme enfin satisfaire tout le monde et nous servir de la discipline pour mettre en avant notre belle commune.

Combien de temps avez-vous mis à mettre en place l’association ?

L’idée nous a trotté dans la tête pendant un ou deux ans. Une fois la décision prise, tout est allé assez vite. Notre motivation était tellement forte que nous étions prêts à tous les sacrifices pour lancer notre association. Évoluer seulement à l’extérieur, et même ne pas s’entraîner. La situation a aujourd’hui évolué. Mais elle ne nous satisfait toujours pas. On nous accorde seulement 8 à 9 créneaux sur l’année afin d’effectuer nos rencontres à domicile.
Après bientôt 4 ans de fonctionnement, nos ressources financières et structurelles ne sont pas en adéquation avec nos ressources humaines. La particularité de notre club est que chacun de nos 30 licenciés est en capacité, grâce à ses compétences, son savoir-faire, son envie, d’entreprendre et ainsi d’apporter une plus-value pour le club. Malheureusement, tant que nous serons freinés par notre municipalité, nous ne pourrons évoluer.
Nous sommes têtus. L’équipe municipale actuelle nous a toujours et clairement dit qu’elle ne voulait pas de nous. L’implantation et le développement de notre association sur la commune est impossible et non souhaité. On nous a fait comprendre que tout était bouché, qu’il ne fallait pas bouleverser les petites habitudes. Je pense qu’on a également douté de notre crédibilité. On nous a quand même dit qu’il ne fallait pas que l’on s’installe car nous entrons en concurrence avec le FC Sainte-Foy-lès-Lyon (club de Football). Quel rapport ? Depuis le début, on nous a demandé d’aller voir ailleurs. Ce sentiment de déranger est très frustrant. L’absence de considération et d’écoute ne nous a cependant pas démotivé. Notre envie est de nous installer, de nous développer, de toucher les jeunes, de nous épanouir, et ce, chez nous, à Sainte-Foy !

img-le-futsal-une-discipline-en-plein-essor-1390223357_x466_blogposts-150341

Le palmarès ça donne quoi pour l’instant ?

  • Saison 2010-2011 : Champion de 3ème division de District – montée en 2ème division de District.
  • Saison 2011-2012 : Champion de 2ème division de District – montée en 1ère division de District. Coupe Nationale : Vainqueur finale régionale – 1er tour fédéral
  • Saison 2012-2013 : Vice-champion de 1ère division de District – montée en Promotion d’Excellence de District. Coupe nationale : finaliste régional. Coupe du Rhône : quart de finaliste. Equipe B : Vice-champion de 3ème division – montée en 2ème division de District du Rhône.
  • Saison 2013-2014 : 5ème tour de coupe nationale.

Les 2 équipes sont à l’heure actuelle première de leurs championnats respectifs.

A titre individuel, nous avons des joueurs qui ont été sélectionnés dans la sélection Rhône Alpes de Futsal et nos joueurs sont sollicités par des écuries évoluant au niveau régional voir national.

Quels sont vos objectifs aujourd’hui ?

Sportivement, lors de notre création, nous visions l’Excellence de District le plus rapidement possible. Peut-être que dans 4 mois l’objectif sera atteint.
Notre objectif est également de faire monter notre équipe réserve en 1ère division de District du Rhône.
A moyen terme, les objectifs sont liés à nos ressources. Aujourd’hui nous arrivons à un stade où nos acquis en tant que joueurs ne nous permettent que difficilement d’aller voir plus haut. Nous voulons atteindre le niveau régional mais pour cela, il nous faudra un fonctionnement cohérent, et principalement, des créneaux d’entraînements adaptés.
Il faut savoir qu’aujourd’hui, pour nous entraîner, nous louons le gymnase intercommunal de la communauté de communes de la vallée du Garon, situé à Brindas, le jeudi de 22h à 23h. Quand on vous dit que nous sommes motivés !
Au-delà de nos équipes séniors, nous visons une implantation de la discipline sur la commune. Le Futsal est méconnu mais il constitue un outil éducatif remarquable. L’opportunité de la réforme des rythmes scolaires est clairement à saisir.
D’autre part, tout footballeur a conscience que la pratique du Futsal est un outil complémentaire à la pratique du Football. Je ne vous apprends rien si je vous dis que les espagnols, les brésiliens ou les portugais le pratiquent très jeunes, et de longues années avant de s’orienter vers le Football. La France possède des décennies de retard mais travaille pour le rattraper. Je pense donc qu’à moyen terme, nous avons un rôle à jouer avec des écoles de football labellisées FFF. Nous pourrions également créer une école de Futsal, des catégories de jeunes, etc…
Personnellement, en tant qu’éducateur sportif, j’ai participé à des tournois incroyables dans des villes qui font confiance à la discipline. Mes jeunes ont foulé les parquets du Palais des Sports de Dijon, de Toulon ou encore de l’espace 3000 de Hyères. Ces villes font de leur tournoi un événement incontournable chaque année afin de mettre en avant la ville, la jeunesse, et la pratique. Cela donne des idées…

_ESPACE_3000_FINALE

Vous refusez du monde ? Pourquoi ?

Oui, depuis 4 ans nous refusons divers profils. Au début nous avons refusé certains de nos amis car nous ne pouvions engager qu’une équipe. Une fois la création d’une seconde équipe, nous avons dû refuser des Fidésiens désireux de pratiquer en senior mais également de nombreux jeunes. Et depuis cette saison, nous recevons des demandes d’inscriptions de joueurs face auxquels nous jouons. Ils nous expliquent qu’ils sont à la recherche d’un projet, qu’ils aiment les valeurs que nous véhiculons, qu’ils veulent jouer devant du monde. Pleins d’arguments qui prouvent que notre association est reconnue. Nous avons donc un sentiment de fierté lié à une certaine frustration car nous devons refuser toutes ces demandes. Nous avons dénombré une soixantaine de demandes cette saison.
Tant que nous n’aurons pas de structure pour accueillir nos licenciés, nous ne pourrons pas nous développer.

FOOTBALL/MISCS/RTL FUTSAL PARIS BERCY

La création d’un complexe de Foot privé à Sainte-Foy pourrait être une solution pour les entraînements ?

Dans mon rêve, nous possédons un complexe privé composé d’un petit palais avec gradins tout autour et d’un autre terrain en annexe permettant ainsi d’avoir deux terrains pour s’entraîner. Les jours et soirs disponibles, ce complexe pourrait se transformer en espace culturel, permettant ainsi de voir des représentations théâtrales, des concerts, des soirées d’échanges, des soirées intergénérationnelles, des manifestations festives, etc… De nombreuses association (tennis de table, cours de Zumba, échecs, …) pourraient également y trouver leur place.
Il me paraît important d’optimiser au mieux les créneaux horaires et de créer un lieu où tout Fidésien peut y mettre les pieds à un moment de la semaine.
Il m’arrive de rentrer dans le gymnase Ste-Barbe, et à chaque fois une remarque me vient en tête. Des cages de handball sont en place mais aucun traçage n’a été effectué. INCROYABLE !

quadra-de-futsal-640x360

As-tu peur de voir ce qui arrive à Lyon Footzik Futsal vous arriver un jour (manque de moyens, manque d’infrastructures) ?

Nos projets sont totalement différents. Ce que fait Lyon Footzik est vraiment remarquable.
Ce club essaie de vivre dans un championnat national à 13 équipes, dans lequel certaines équipes possèdent des joueurs vivant de la discipline. On y trouve beaucoup d’étrangers également et d’internationaux.
La politique de Lyon Footzik est de recruter les meilleurs éléments régionaux via un projet cohérent. Cependant, je pense que le club vient d’atteindre ses limites et ne peut plus avancer sans l’intervention de la ville de Lyon. Le budget doit augmenter et plus de gymnases doivent être mis à disposition pour les entraînements.
Nous, l’Amateur Lyon Futsal, nous avons tout à faire. Personnellement je n’ai pas peur car nous allons enfin être écoutés, entendu. Dans cette période d’élections municipales, chacun des candidats prône la jeunesse, le sport, le changement. Nous, jeunes Fidésiens, avons un projet qui rentre complètement dans l’avenir de la commune de Sainte-Foy-lès-Lyon. Je ne vois donc pas comment notre situation pourrait ne pas évoluer. Le nombre de Fidésiens présent à nos matches, le nombre de personnes qui nous suivent sur les réseaux sociaux, le soutien d’autres associations locales, les élus qui nous démarchent, tout ceci prouve que nous avons notre place dans cette commune.

appel-de-une-medaillon-1024x768__myhcn6

Content du public Fidésien ?

Non, pas content, FIER ! Quand je vois que certains de nos matches ont rassemblé plus de 250 personnes (Fidésiens, famille, amis, curieux, clubs voisins, …) après seulement quelques années, c’est une réelle fierté.
Un public qui partage nos valeurs, celles du sport. Un public qui encourage, qui nous soutient, qui est fidèle. Et un constat : une personne qui va venir pour la première fois lors d’un match est une personne qui va revenir. Spectacle, émotions, suspense, folie, ce sont ces ingrédients qui font que le Futsal touche son public.

1507425_637479396318279_1120588470_o

La famille Barlet est très impliquée politiquement à Ste-Foy, tu t’intéresses à tout ça ?

Effectivement, le nom est très présent dans la politique Fidésienne. C’est bien pour cette raison que l’on nous a accordé quelques créneaux pour effectuer nos rencontres. Je ne veux pas que nous nous installions grâce à un nom, mais plutôt à la faveur d’un projet pertinent, ambitieux. Nous ne voulons pas prendre la place d’une association, simplement trouver la notre.
Si je m’intéresse à la politique ? Pour être franc pas du tout. En revanche je m’intéresse à ce qui peut se passer sur Sainte-Foy-lès-Lyon. Pour moi, il n’existe pas d’étiquette politique pour les élections municipales. Chaque élu doit travailler pour le bien de la ville, pour répondre aux attentes des habitants.
Je suis aussi attentif à ce qu’il se passe dans le domaine du sport et de la jeunesse sur la commune. Je suis enchanté des performances de nos associations comme le Taekwendo, le Basket ou encore le Club Sportif de Charcot. Enfin, je sais d’où je viens et j’accorde un œil tout particulier aux performances du FC Sainte-Foy-lès-Lyon. Il a d’ailleurs été tout récemment labellisé FFF et doté d’un terrain synthétique. Il possède près de 500 licenciés et une belle équipe de bénévoles qui va lui permettre d’avancer. A court terme, le club devrait enfin décoller et trouver une place qui doit être la sienne, au plus haut niveau départemental.

Que peut-on te souhaiter pour 2014 ?

Un projet « Futsal / Sainte-Foy / Jeunesse » dans lequel tout le monde serait gagnant !

1557679_630169157049303_1416282861_n

Retrouvez l’actualité de l’Amateur Lyon Futsal grâce aux réseaux sociaux sur Facebook et sur Twitter.

keep-calm-and-play-futsal-1637-857890

Publicités

Une réponse à “Le Futsal : une discipline en plein essor !

  1. Très beau sport que le futsal! Le seul hic que j’aime pas vraiment est que les joueurs essaient trop d’humilier l’adversaire à la place de se concentrer à marquer des buts. Cependant, le contrôle de balle de ces joueurs est magique. Êtes-vous au courant s’il y a un ligue de futsal au Canada. (je viens du Canada)?
    Merci!
    Sarom Hang

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s