Rythmes scolaires à Sainte-Foy

Rythmes-scolaires_SEB_2187

La ville de Sainte-Foy-lès-Lyon a décidé de mettre en place la réforme des rythmes scolaires pour la rentrée 2014.

Petit rappel à propos de cette réforme.

cahier_rythmes_scolaires

L’objectif est d’alléger la journée d’enseignement. On peut voir aussi dans cette réforme l’idée de créer un réel lien entre le tissu associatif d’un territoire et les écoles, ou encore la découverte par de nombreux enfants d’activités qu’ils n’auraient pu pratiquer.
Suite à une phase de dialogue avec les différentes organisations syndicales, le décret à été publié le 26 janvier 2013.

Ce décret ajoute une demi-journée de travail, le mercredi matin, ou le samedi matin si la commune en fait la demande. Le nombre d’heures d’apprentissage reste exactement le même : 24 heures par semaine. Durant les heures ajoutées, la commune doit organiser la mise en place d’un Temps d’Activités Periscolaires (TAP). Ce TAP peut être mis en oeuvre dans le cadre d’un Projet Educatif de Territoire (PEDT) qui est élaboré par la commune, les services de l’Etat et les partenaires locaux. Cependant, 3 critères sont obligatoires :

-une journée d’enseignement ne peut pas durer plus de cinq heures trente ;
-une demi-journée est limitée à trois heures trente ;
-la pause méridienne, c’est-à-dire la pause de midi, ne peut être inférieure à une heure trente.

devoirs_a_l_ecole-d224b

A Sainte-Foy-lès-Lyon, les enjeux et orientations de cette réforme ont été déclinés en 4 points par un comité consultatif de territoire et un comité technique paritaire (vous suivez toujours ?) :

Le comité consultatif est composé de :

-la communauté éducative : l’inspecteur de circonscription, les directeurs d’écoles ;
-les conseils d’écoles ;
-les représentants des parents d’élèves ;
-les associations : les CSF, la MJC, l’OMS, notamment ;
-les services de la ville : conservatoire de Musique et de Danse, bibliothèques, CCAS.

Tout d’abord, le projet s’inscrit dans la mise en œuvre d’un PEDT dont les grands axes sont :

-l’épanouissement de l’enfant ;
-l’intégration sociale ;
-la réussite scolaire ;
-la cohérence éducative.

Le second point est : la volonté d’un accès égal pour tous les enfants aux nouvelles activités périscolaires.

Le troisième point : une organisation de la semaine permettant à l’enfant d’apprendre au moment ou sa faculté de concentration est au maximum et avec un TAP sur des temps assez importants pour être qualitative.

Enfin : une organisation différente selon les cycles scolaires :

1er cycle : prise en charge des enfants par les ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles) qui verront leur mission évoluer avec le renfort d’animateurs permanents.
2ème cycle : découverte d’activités portées par des équipes d’animation accompagnés d’intervenants extérieurs.
3ème cycle : des activités axées sur l’autonomie et la responsabilisation en préparation du passage au collège.

Ce TAP nécessitera la création de 6 accueils d’activités périscolaires regroupant 2 à 3 établissements (entre 200 à 300 enfants).
On comptera une soixantaine d’intervenants pour plus de 10.000 heures d’animations.

Moins-d-un-tiers-des-Francais-soutient-la-reforme-des-rythmes-scolaires_article_popin

L’organisation de la semaine :

Lundi / Vendredi :

  • Matin : 8h30 – 11h30 = enseignement
  • Après-midi : 13h30 – 15h15 = enseignement
  • 15h15 – 16h45 = périscolaire (activités) ce sera un projet pédagogique par cycle trimestrielle.

Mardi / Jeudi :

  • Matin : 8h30 – 11h30 = enseignement
  • Après-midi : 13h30 – 16h = enseignement
  • 16h – 16h45 = périscolaire (accueil) période de repos, de détente.

Mercredi :

  • Matin : 8h30 – 11h30 = enseignement

Des groupes de travail ont été mis en places afin de travailler sur le contenu des nouvelles activités périscolaires. Ils approfondissent les points suivants :

-le détail des nouvelles activités périscolaires (art et culture, sport, sciences et numérique, citoyenneté, santé, développement durable) ;
-le partage des locaux ;
-la spécificité de l’école maternelle.

Cette réforme touchera à Sainte-Foy plus de 1580 enfants.
La question du financement reste également à approfondir.

Voici le projet qui a été présenté par Marie-Anne Chapon lors du conseil municipal du jeudi 19 décembre 2013.
Le rapport a été adopté par 29 voix contre 6 abstentions.

Les écrits à partir du cas de Sainte-Foy-lès-Lyon viennent de l’ordre du jour du conseil municipal du 19 décembre, lu par Mme Chapon.

Pour plus d’informations : le site de l’Education Nationale.

rythmes_scolaires

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s