Sochi 2014 : boycott ?

Ça y est, l’hiver est là. Les premières neiges sont tombées, le froid est bien présent. Et comme une fois tous les quatre ans, ce n’est pas seulement la neige et le froid qui sont présents, mais nous avons aussi droit aux JO d’hiver, du 7 au 23 février.

Cette année, Sochi a été choisie… Mais c’est où Sochi ? Effectivement personne ne connaît cette ville. Et bien elle est située en Russie, au bord de la mer Noire. Proche de la frontière avec la Géorgie, et surnommée la « Riviera Russe », Poutine y passe souvent ses vacances, comme les grands leaders de l’ex-URSS en leur temps. La ville accueillera bientôt un grand prix de F1 flambant neuf.Sotchi

Et comme nous ne sommes plus à une aberration près, laissons parler les chiffres : le coût de ces jeux ? 40 milliards d’euros (pour l’instant). Ça ne choque personne ? On continue alors. Craignant l’absence de neige dans les montagnes entourant la ville, la Russie a stocké 300.000 mètres cubes de poudreuse. On pourrait continuer tellement la liste est longue.187656354

Mais dirigeons nous plutôt vers les droits de l’homme, vous savez « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit… » entre autre l’article 1. Ces droits qui devraient être appliqués dans le monde entier, ou au minimum dans chaque démocratie. Et bien cet article 1 nous montre que la Russie n’est plus une démocratie. Mais, ne l’a-t-elle jamais été ? Ce pays aux ressources inépuisables, dans lequel des êtres humains vivent encore au moyen-âge non pas par choix. Ce pays immense qui pourrait devenir l’une des premières nations économique grâce à ses richesses innombrables. Mais ce pays qui ne peut se résoudre à se moderniser.

On le voit avec ces lois antidémocratique que vote le parlement russe. Et notamment la dernière en date, celle du mois de juin. Vladimir Poutine a promulgué fin juin 2013 une loi interdisant tout acte de «propagande homosexuelle» devant mineurs. Je ne vais pas vous montrer les vidéos de ces homosexuels torturés par des groupes nationalistes russes. Des milices anti-gays sévissent en Russie en plein jour. Plusieurs cas de meurtres ont aussi été recensés.624_341_8c10151a8d78704550432446eeebef4f-1360258281

Alors que faire. Que faire pour nous, qui aimons le, les sports. Devons nous boycotter ces jeux, et forcer les français à ne pas se rendre à Sotchi afin d’apporter notre soutien aux homosexuels russes ? Ou bien être présent, et comme l’a dit David Cameron en réponse à une lettre poignante de Stephen Fry : « on peut mieux combattre les préjugés en participant plutôt qu’en boycottant ». Ou même Barack Obama qui avait annoncé qu’il ne trouvait pas « approprié de boycotter les Jeux », mais précisant : « personne n’est autant offensé que moi par certaines lois anti gays et lesbiennes ». Plusieurs arguments peuvent expliquer ce non-boycott. Le premier d’entre eux étant l’intérêt économique. Il faut aussi savoir que certains ont appelés à boycotter la vodka russe, notamment dans les bars/clubs gays américains !cameron1 cameron2

Personnellement, je ne pense pas que le boycott soit la bonne solution, même si la question peut se poser bien sûr. Et je me la suis posé. Ce que je rêve de voir ? Des athlètes affichant ouvertement leur opposition à cette loi. Pourquoi ne pas utiliser un signe distinctif, qui serait porté par les athlètes opposé à cette homophobie.

Je suis par contre très déçu du CIO, qui d’après Mr Jean-Claude Killy n’a « pas vocation » à discuter des lois du pays hôte. Le CIO a le pouvoir d’attribuer l’organisation de Jeux Olympiques, accumulation de sport pendant 15 jours vus dans le monde entier, générant des revenus chiffrés à des milliards d’euros, mais ne peut faire pression sur un état qui vote des lois allant à l’encontre de l’égalité entre les personnes…

Décidément, excepté l’ex-RDA, tous les pays du bloc communiste ont beaucoup de mal à inscrire le mot démocratie dans leur constitution.

Publicités

21 réponses à “Sochi 2014 : boycott ?

  1. Quelques aberrations dans cet article. Deux exemples :
    – « des êtres humains vivent encore au moyen-âge non pas par choix » : D’où sortez-vous ça ? Pouvez-vous nous donner des exemples ? En ce qui me concerne et par exemple, j’ai bien vu en Altaï des gens vivre dans des yourtes. Mais en réalité, celles-ci n’étaient utilisées que pour recevoir et les habitants préféraient le confort de leur maison en dur.
    –  » Et bien cet article 1 nous montre que la Russie n’est plus une démocratie » : selon vous, une loi soutenue par 88% de la population russe est contre la démocratie ? Il faudra alors nous expliquer votre définition de la démocratie.

  2. Ce que je trouve aberrant c’est que n’importe quel imbécile qui n’a pas mis les pieds en Russie et qui, vraisemblablement, ne saurait localiser Moscou sur une carte, se permette, au nom de la liberté de parole, de proférer des inepties et, qui plus est, avec des fautes d’orthographe.
    Je pense qu’il faudrait réinventer la censure pour ces graphomanes. Je suis sûr qu’on ne peut pas parler de quoi que ce soit sans avoir des informations fiables et on ne peut évidemment pas se faire une idée de ce qui se passe en Russie en faisant foi uniquement aux médias. Je dirai même plus, il ne faut surtout pas faire foi aux médias. À bon entendeur…

  3. Qu’est-ce que la démocratie (pour rappel, cela signifie « le pouvoir du peuple ») a à voir avec le droit de faire de la propagande LGBT auprès des mineurs (car c’est l’interdiction de cette propagande que vous contestez, si je vous ai bien lu, et par conséquent vous proposez que les athlètes affichent un distinctif « POUR la propagande gay auprès des mineurs ») ??? Si la démocratie ver.2013 se résume aux diktats de la lobby LGBT, alors elle ne vaut vraiment plus rien.
    Je ne commenterai pas les autres inepties, Lucilin et Nagui s’en sont chargés. Ah si: comment peut-on « stocker » de la poudreuse, qui tend à se transformer avec le temps et notamment sous l’effet du tassage ? Intéressant…. Je croyais que les canons à neige étaient la solution… :)))

  4. Je précise que je n’ai rien, en soi, contre les LGBT (j’en connais plusieurs personnellement et leur orientation sexuelle n’influence pas mon amitié). Simplement, je trouve un peu fort de café de faire l’amalgame entre « démocratie » (ce mot est devenu vraiment fourre-tout) et LGBT. Et ce n’est pas en forçant la main aux peuples qui n’ont pas (encore) l’ouverture d’esprit nécessaire pour accepter certaines différences – sous prétexte que, chez nous, on fait différemment depuis A PEINE quelques années (j’insiste lé-dessus) – que ça va bien se passer. Au contraire: le réflexe sera celui de se braquer sur ses positions. D’autant que les Russes sont devenus allergiques aux donneurs de leçons, depuis la tromperie « démocratique » des années ’90.
    D’ailleurs, le pouvoir russe est bien plus tolérant que le demos (celui-là même de DEMO-cratie, vous savez): le Président a bien précisé que chacun était libre de faire ce qu’il voulait dans l’intimité mais qu’il fallait limiter l’intrusion dans la sphère publique de ce que la société n’acceptait pas. La société, i.e. ce « bon peuple » qui dans sa majorité souhaiterait, « soigner » de force les homosexuels, voire les emprisonner comme sous le régime soviétique (sans se rendre compte de la contradiction inhérente à pareil raisonnement, puisque si une personne est « malade », elle ne peut être « responsable » et donc être criminalisée… et c’est là un bel exemple de la limite de la « démocratie », le DEMOS étant parfois, dans son ignorance, bien plus dangereux qu’un gouvernement autoritaire… mais ce n’est pas politiquement correct que de l’affirmer, je sais). En fait, Vladimir Poutine manœuvre habilement: il donne un « su-sucre » aux sentiments homophobes de la majorité (= démocratie) de la société en promulguant cette loi INAPPLICABLE – et qui n’a pas été appliquée une seule fois (personne ne sait définir ce qu’est la « propagande de l’homosexualité »), tout en empêchant que les choses aillent trop loin. C’est du pragmatisme et c’est efficace, contrairement à l’idéalisme bêbête. Un grand homme politique.
    Salutations de Saint-Pétersbourg.

    • Eh bien BRAVO !!! Enfin un discours qui est plein de vérité !!! Je suis Gay, je vis avec mon mec depuis 10 ans, mais comme tu dis, ce que l’on fait chez nous reste chez nous… Faut savoir être et paraître en société, c’est tout !!! Y en a marre de ces discours LGBT qui ne font que le bonheur des révoltés et incompris, la honte des vrais Gays et le dégout des autres !

  5. Bonsoir, merci de m’avoir lu, et merci pour ces commentaires.
    Je vais essayer de faire une réponse synthétique à vous tous.

    Tout d’abord, excusez-moi pour les fautes d’orthographe. J’essaye d’en faire le moins possible mais n’y arrive pas.

    Pour vous répondre principalement sur le problème de démocratie, tout dépend ce que l’on entend par démocratie.

    Là, je vais là utiliser la définition du fameux Tartossitron : originellement une société démocratique est une société où l’on tend vers une égalisation des conditions.
    Et aussi citer son compère tout aussi connu Alexis-Henri-Charles Clérel, vicomte de Tocqueville : « les nations de nos jours ne sauraient faire que dans leur sein les conditions ne soient pas égales ; mais il dépend d’elles que l’égalité les conduise à la servitude ou à la liberté, aux lumières ou à la barbarie, à la prospérité ou aux misères ».

    C’est ce que j’ai essayé de faire ressortir dans mon billet, quand j’entends démocratie, j’entends égalité pour tous. Que la société russe ne sois pas prête à donner des droits au « Lobby LGBTI » très bien, mais le pouvoir n’a pas à lui en retirer. Et lorsque l’on voit aujourd’hui des agressions, des tortures, des humiliations, tout ça filmé et diffusé sur le net, alors que le pouvoir ne fait rien contre, et bien je suis désolé, mais pour moi la Russie n’est pas une démocratie.

    Enfin, sachez que je me bats aujourd’hui pour les droits des LGBTI, mais s’il faut, je me battrai pour toutes les causes qui demain apporteront de l’égalité aux minorités.

      • Vous avez raison, l’agression des minorités est répréhensible.
        Mais, quel rapport avec un pays qui interdit la propagande d’une sexualité non traditionnelle auprès des mineurs ? Comme déjà écrit, les agressions homophobes existent partout. Cette loi ne serait un réel problème que si le nombre de ces agressions avaient grimpé en flèche depuis sa mise en place. Mais, depuis toujours le russe de la rue n’apprécie pas la propagande LGBT au travers des gay-pride. Cela justifie entre autres le soutien à cette loi.

  6. Je ne vois pas quels droits sont interdits aux homosexuels, bisexuels ou trans hormis celui de faire de la propagande d’une sexualité « non traditionnelle » auprès des mineurs. Pouvez-vous expliciter ?
    Quant à votre raisonnement liant agressions et démocratie, continuons dans l’absurde : j’ai le regret alors de m’apercevoir que français de souche (et non, je ne suis pas russe ; j’ai seulement longuement visité ce pays), je vis dans une dictature : http://news.doctissimo.fr/Sexualite/Enquete-pres-d-1-homosexuel-sur-2-victime-d-une-agression-homophobe-23451 (certes, l’enquête date un peu mais je doute que les choses se soient améliorées depuis).

    Ps : le bonjour à votre conseiller : @Tartossitron

    • « Votre homophobie me fait vraiment peur. » : ???
      A qui est adressé ce commentaire !?? Quels sont les propos homophobes qui peuvent être lus ici ?

  7. Pour ce qui est de la démocratie, notre blogueur souffre d’un angélisme aigu. C’est psychologique et il n’y a pas de remède. C’est la vie elle même qui va se charger de lui remettre les idées en place.
    Mais il y a pire, il prétend connaître Tocqueville alors qu’il ne l’a lu qu’en version raccourcie (genre dessins animés américains reprenant les grands titres de la littérature mondiale ou résumés).
    Je n’ai aucune vocation à former les mauvais élèves de la classe…

    • Faut vraiment être limité intellectuellement pour ne pas comprendre en quoi cette « loi » anti « propagande gay auprès des mineurs » est facteur d’homophobie et de discriminations….
      Car au nom de cette « loi », suffisamment vague, le peuple russe s’autorise a torturer, a tuer des LGBT…et n’hésite pas a poster ces tortures sur Youtube.
      C’est comme en France avec le mariage pour tous : les commentaires de certains UMP a l’AN ont libéré les gens qui trouvent « normal » d’agresser des homo…
      Le peuple russe est homophobe, c’est un fait (les russes associent même homosexualité et pédophilie…c’est dire le niveau de connaissance de base…). Cette loi ne fait que « renforcer » l’idée qu’être homo est une tare, puisqu’on conçoit qu’on ne doit pas faire référence a l’homosexualité auprès des mineurs (bouh c’est sale, faut pas en parler !)….mineurs dont certains sont gays…
      Et légitimiste les violences faites aux LGBT (cf vidéos de tortures sur Youtube, dont les auteurs n’ont jamais été inquiétés par la police russe)…
      Oui, je me répète, mais ça fait du bien d’insister…apparemment, certains n’ont pas compris en quoi cette « loi » était dangereuse…
      Des questions ? Ou vous avez déjà bien compris ce que je vous ai expliqué par deux fois ???

      • « Car au nom de cette « loi », suffisamment vague, le peuple russe s’autorise a torturer, a tuer des LGBT… »

        Faux:
        1) Ce n’est pas le peuple russe qui torture et tue (entre refuser l’homosexualité et passer aux actes de violence il y a un abîme que la majorité écrasante ne franchit heureusement pas), mais quelques CRIMINELS IMBECILES. Je pense notamment à ceux qui ont torturé à mort un jeune (Vladislav Tornovoï) à Volgograd le 9 mai, date anniversaire de la Victoire sur l' »Allemagne fasciste » – en Russie on confond fascisme et nazisme, mais bon, c’est sûrement le résultat de l’efficacité de mes camarades communistes italiens exilés en URSS, à l’époque – et qui ont jugé bon de fêter cela en commettant justement un crime de type nazi; ces voyous n’en étaient pas à leur coup d’essai et leurs crânes rasés sont plutôt éloquents. Mais ILS ONT ETE ARRETES IMMEDIATEMENT, leur procès est en cours et le crime a été unanimement condamné en Russie.
        2) Ces criminels néo-nazis n’ont pas attendu la promulgation de la nouvelle loi pour commettre leurs actes, qui ne sont pas l’apanage de la Russie d’ailleurs, comme quelqu’un l’a déjà souligné sur cette page. Aucune augmentation des crimes homophobes depuis l’adoption de la loi n’a été enregistrée (je vis en Russie et suis attentivement l’actualité et, comme je le disais, j’ai des connaissances dans la « communauté LGBT ») et donc associer les crimes à l’adoption de la loi est une affirmation fallacieuse, motivée politiquement – ça fait partie des règles du jeu politique – mais non étayée par les faits.
        3) Je pourrais faire une liste de grandes stars du show-business et de la scène russes qui sont notoirement homo (dont ma chanteuse rock préférée, Zemfira). Non seulement tout le monde leur fout la paix, mais ils restent, justement, des stars très aimées. Simplement, ils ont leurs vies privées et n’exigent pas l’organisations de gay-prides ou autres trucs dans le genre.

        Pour le reste, j’ai déjà longuement expliqué plus haut qu’en acceptant de promulguer cette loi inutile, Poutine ménage la chèvre et le chou (la Russie a suffisamment de problèmes réels à résoudre sans en créer d’autres).

  8. Une preuve toute fraîche de ce que je disais plus haut.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/10/97001-20140110FILWWW00359-une-consultation-contre-les-gays-en-russie.php

    Poutine ne laissera pas passer car pareille proposition est contraire à la Consitution, qui garantit les libertés individuelles. Le Président a martelé à plusieurs reprises, notamment lorsqu’on lui a posé la question sur d’éventuelles modifications de la Constitution, que si certains aspects de détail peuvent être changés « car la Constitution est un texte qui doit rester vivant », remettre en cause ses aspects fondamentaux, en particulier la garantie les libertés individuelles était inacceptable.

    • Site très propagandiste.
      Exemple : « Depuis le vote de la loi, le nombre d’actes homophobes s’est accru ». Absolument aucun chiffre pour étayer cette affirmation. C’est comme si j’écrivais que le nombre de ces actes a été multiplié par cent en France depuis le vote de la loi sur le mariage pour tous. Allez-vous me croire ?

      Par ailleurs, personne n’a écrit qu’il n’y a pas d’homophobie en Russie. Il y en a comme dans tous les pays et il n’y a aucune corrélation prouvée avec la nouvelle loi contrairement à ce que certains militants veulent nous faire croire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s