Balkan Style

A chaque voyage son petit carnet. Je note consciencieusement chaque détail de chaque journée. Ca me permettra de peut-être faire revenir quelques souvenirs quand j’aurais perdu la tête.

La Dream-Team au départ de Sainte-Foy-lès-Lyon.

La Dream-Team au départ de Sainte-Foy-lès-Lyon (France)

Nous voici donc parti de Sainte-Foy le lundi 5 août direction le lac de Côme. Ah oui, au dernier moment, nous avons décidé de changer de lac. Les hébergements à Côme étant moins chers qu’à Garde. On voulait aussi essayer de croiser Georges Clooney. C’est raté pour cette fois. Je n’abdique pas.

Mardi 6 août, direction Ljubljana. Après quelques minutes de perdition sur les autoroutes italiennes autour de Côme, nous voici enfin arrivé, dans ce magnifique centre commercial. Pensant bêtement que nous allions continuer à faire du camping, je me dirige vers le Décathlon pour m’acheter une chaise de camping. Sachez qu’elle sera resté dans le coffre de la voiture pendant tout le voyage… Enfin cet arrêt n’aura pas été vain, nous avons aussi acheté des talkies-walkies. Pour quelle utilité me demanderez-vous ? C’est simple, nous avions deux voitures, donc pour ne pas se perdre. Pour faire des batailles navale aussi. Et surtout pour s’amuser. Sûrement la meilleure idée que nous ayons eu durant ce voyage !

L'un des fameux Talkie-Walkies

L’un des fameux Talkies-Walkies

Arrivé à Ljubljana, enfin dans le champ qui nous servira de camping pour la nuit. Pas d’eau, pas de toilette, mais un tarif défiant toute concurrence. 8€ pour la nuit, pour 8 personnes. Merci AirBnB.

Ljubljana, est la petite mais jolie capitale de la Slovénie. Je ne sais pas s’il y a un véritable intérêt à y passer plus de 2 jours. Petit conseil, le Makalonca, bar très sympa au bord de la Ljubljanica.

Notre camping à Ljubljana

Notre camping à Ljubljana (Slovénie)

Vue sur la Ljubljanica à Ljubljana

Vue sur la Ljubljanica, Ljubljana (Slovénie)

Mercredi 7 août, départ pour Zagreb. Enfin ça sera Belgrade directement finalement. Beaucoup de personnes nous ayant suggéré de ne pas faire Zagreb, nous décidons d’arriver un jour plus tôt à Belgrade.

Suite à un détour de 80 km, pour manger à Varazdin (nord Croatie), le routard nous ayant recommandé cette ville pour ses restaurants, nous voici enfin arrivé à Belgrade. Et quelle arrivée. L’appartement est situé juste à côté de la Cathédrale Saint Sava. Magnifique.

Les rues désertes de Varaždin (Croatie)

Les rues désertes de Varaždin (Croatie)

Cathédrale Saint Sava à Belgrade (Serbie)

Cathédrale Saint Sava, Belgrade (Serbie)

Nous resterons donc 4 jours à Belgrade. Même si nous étions dans la région pour le fameux festival de trompettes de Guca (village situé à 2h de Belgrade en voiture), nous ne l’avons pas fait. Les Splavovi auront suffit à notre bonheur. Ce sont ces péniches, situées le long du Danube, où l’ambiance vous transportera vers une nuit de folie.

Splav Tijuana à Belgrade (Serbie)

Splav Tijuana, Belgrade (Serbie)

Vue sur les Splavovi depuis la forteresse de Belgrade (Serbie)

Vue sur les Splavovi du Danube depuis la forteresse de Belgrade (Serbie)

J’ai beaucoup aimé Belgrade. Très belle ville à l’architecture communiste. D’immenses artères, des bâtiments tout aussi immenses. Une ville encore meurtrie par les guerres. De nombreux bâtiments sont laissés à l’abandon, ou ne sont tout simplement pas rénovés. Ces derniers entourés par des buildings dernier cri. L’histoire de cette région est fascinante.

J’ai un petit faible je dois l’avouer pour ces villes. Berlin, Budapest, Bucarest m’ont aussi beaucoup plu. Ou peut-être est-ce le fait que ces capitales commencent par la lettre B ?

En bon fan de foot qui se respecte, j’ai souhaité assister à un match de l’étoile Rouge de Belgrade. Vous savez, ce club qui a gagné une coupe des clubs champions en 1991 face à l’OM. L’ambiance était extraordinaire. Malgré un niveau sur le terrain très médiocre, je dois dire que l’ambiance dans les tribunes était au-delà de mes espérances. Des fans qui supportent leur équipe de la première à la dernière minute. Dans une ambiance, très chaude. Croyez-moi, vous ne souhaitez pas avoir de problème avec les ultras du Red Star. A part, ça, match nul 0-0 face au FC Chornomorets Odesa, club Ukrainien en barrage de l’UEFA. Le Red Star à été éliminé.

Stadion Crvena Zvezda "Marakana" Belgrade (Serbie)

Stadion Crvena Zvezda « Marakana », Belgrade (Serbie)

En ce qui concerne les bars et les restaurants à Belgrade, quelques suggestions. Comme je vous le disais plus, haut, les Splavovi sont l’endroit incontournable pour faire la fête. Je vous conseille le Shlep, et le Tijuana. Le Smokvica, est un restaurant super sympa situé non loin du fort de Belgrade. Enfin, vous pouvez vous rendre au bord du lac Ada Ciganlija. Aux premiers frémissements du soleil à la fin du printemps, l’île accueille jusqu’à 100.000 visiteurs par jour ! Si vous le pouvez car vous souhaitez voir des locaux, évitez Belgrade en août. Les serbes partent en vacances à ce moment-là. Préférez plutôt juin ou juillet.

Ada Ciganlija Belgrade (Serbie)

Ada Ciganlija, Belgrade (Serbie)

Ada Ciganlija Belgrade (Serbie)

Ada Ciganlija, Belgrade (Serbie)

Petit conseil beauté, les coiffeurs serbes, ne sachant faire qu’une seule coupe (la coupe serbe), coûtent seulement 3€ !
Enfin, conseil visite, l’artère principale piétonnière, Knez Mihailova, et forcément, le fort de Belgrade avec une vue très vaste sur le nouveau Belgrade, et sur les forêts entourant la ville. Mais le meilleur conseil que je puisse vous donner, baladez-vous sans but précis dans la ville, déambulez, vous ne serez pas déçu. C’est comme cela que l’on fait les plus belles découvertes.

Entrée de la forteresse de Belgrade (Serbie)

Entrée de la Forteresse de Belgrade (Serbie)

Statue Victor "Pobednik" Forteresse de Belgrade (Serbie)

Le Victor « Pobednik » Forteresse de Belgrade (Serbie)

Plan de la Forteresse de Belgrade (Serbie)

Plan de la Forteresse de Belgrade (Serbie)

Niveau culturel, ne vous attendez pas à des merveilles. La capitale serbe n’est pas connue ou reconnue pour ses musées. Autant vous le dire tout de suite, le gouvernement serbe ne privilégie pas la culture actuellement. Nous avons fait une exposition dans le musée sur l’histoire de la Serbie. L’expo ne comptait que deux salles, et le musée est en fait en rénovation depuis des années.

Historical Museum of Serbia, Belgrade (Serbie)

Historical Museum of Serbia, Belgrade (Serbie)

A suivre, la Bosnie et la Croatie

PS : merci aux photographes !

Publicités

Une réponse à “Balkan Style

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s