J’étais à la fédération PS du Rhône le 17 avril 2013.

J’étais hier, mercredi 17 avril 2013, présent à la fédération du Rhône du PS. Nous avions une réunion afin de parler de la situation fidésienne pour les prochaines municipales. Qu’elle n’a pas été ma surprise quand, au bout d’une heure de réunion, on est venu nous prévenir que les jeunesses nationaliste s’étaient données rendez-vous afin d’occuper la fédération PS du Rhône.

Nous étions une dizaine de personnes présentes à la fédération. Et sur le coup je dois le dire, oui, nous avons eu peur. Peur qu’ils montent dans les bureaux. Peur qu’ils soient passés par la cour intérieur pour entrer par l’entrée de service. Pour faire quoi ? Tout casser ? Nous tabasser ? Pourquoi ? Parce qu’une partie de la population revendique l’égalité ? Il y a eu quelques minutes de flottement durant lesquelles nous ne savions pas comment réagir. Ces groupuscules nationalistes vont beaucoup trop loin. Tout ça pour faire parler d’eux, pour créer le buzz sur internet. Mais aussi se faire passer pour des victimes.

Alors non, je ne parlerai pas de l’homophobie de ce printemps français, certains l’ont très bien fait avant moi comme Guillaume http://duventdanslameche.wordpress.com/2013/04/16/chap-4-du-printemps-francais/ ou d’autres.
J’en parlerai bientôt pour un prochain article sur l’homophobie dans le sport.

Mais je pense qu’il ne faut pas se taire devant ses actions. Il faut les commenter, en parler, et trouver la solution pour que ces personnes n’agissent plus de cette façon.
Ils utilisent la peur, mais ne gagneront pas. Nous continuerons à nous battre pour ce qu’il nous semble juste.
J’ai eu peur dimanche, lorsque je suis allé au rassemblement contre l’homophobie. Peur de croiser certaines personnes dans le métro, peur en rentrant aussi. Pourquoi lorsque j’ai quitté ce rassemblement, mes amis m’ont dit « Fais attention en rentrant ».

Il faut d’ailleurs souligner qu’hier, Alexandre Gabriac était équipé d’un micro venant de Canal Plus pendant cette action. Où est la limite des journalistes ? Ils étaient bien content de faire du sensationnel hier après-midi, je les voyais prendre, à leurs risques et périls des photos de certains nationalistes se faisant arrêter par la police. Que fait la presse quand des jeunes se font, au hasard, tabasser dans les rues de St Jean ? Qui en parle ?
Que fait l’opposition ? A part attiser la haine, pousser des jeunes homos qui se découvrent au suicide, ou dans le meilleur des cas à appeler des associations comme « Le Refuge » ou « SOS Homophobie ».
Que font aussi les associations LGBT qui n’ont pas réussies à intégrer le débat, et ont été trop silencieuses.

Aujourd’hui ce débat est entaché par cette haine, et cette méconnaissance de l’autre. Et il n’y a qu’une chose à faire, attendre la fin du débat :/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s