Pour une modernisation de l’hôtellerie.

Dernièrement, le journal « Le Progrès » a publié un article très intéressant sur « Ces hôtels qui vont changer Lyon ». De par mon métier, je suis presque obligé de vous écrire un article sur la situation actuelle du parc hôtelier lyonnais. D’autant plus qu’avec certains collègues, nous nous étonnons très souvent de l’état de vétusté des hôtels. Notamment ceux du groupe Accor. Petite explication.

A l’heure actuelle, le groupe Accor possède 14 hôtels 5* et 4* à Lyon (je vous parle seulement des hôtels Sofitel, MGallery, Mercure et Novotel). Et seulement 5 (Novotel Confluence, Royal, Carlton, Mercure Part-Dieu et Mercure Saxe) ont eu droit à une rénovation complète, ou pour le Novotel Confluence et le Mercure Part-Dieu viennent d’être construit. Certains ont droit à des rénovations partielles (Sofitel, Mercure Perrache,…) mais malheureusement pour les clients, et pour le personnel, pas de rénovation totale.
La plupart de ces hôtels sont très anciens. Construction en 1906 pour le Mercure Perrache, les autres datant des années 70 ou plus tard. Or comme tous ces hôtels n’ont jamais eu droit à une rénovation complète, les locaux techniques (chauffage, eau, climatisation,…) sont dépassés.
Les problèmes sont donc légions dans certains hôtels. Un matin, je faisais mes départs. Tout à coup, tous les téléphones se mettent à sonner : « Y’a plus d’eau chaude ». Effectivement, le ballon d’eau chaude venait d’exploser. Plus d’eau chaude dans tout l’hôtel. On a donc fait des remises aux clients qui se plaignaient (oui, seulement ceux-là, pas les autres). Je vous passe les problèmes de climatisation/chauffage, des plombs qui sautent, de bruit des ventilations, de vitrage, etc…

Les chambres sont aussi très vieilles. La moquette, la tapisserie ou peinture, le mobilier ne donnent pas envie de dormir dans ces chambres. De plus, les prix sont exorbitants. Il faut compter entre 90 et jusqu’à 200€ pour des catégories lors des périodes creuses. Et certaines fois le double, les soirs où l’activité hôtelière est à son paroxysme (haute-saison), ou les semaines de grands congrès ou salons. Donc des prix très haut, avec une panoplie de services très faible, voire nulle. Comment voulez-vous avoir un service 4* lorsque dans un hôtel de plus de 100 chambres vous n’avez qu’un seul réceptionniste par shift ? Une personne seule ne peut pas satisfaire toutes les demandes clients.

Et c’est dans ce contexte de crise hôtelière, qu’ouvre le concept Mama Shelter à Lyon. Il faut savoir qu’aujourd’hui à Lyon, la moyenne de taux d’occupation est de 60%. Ce qui est assez bas. Et je me demande comment allons-nous remplir les futurs hôtels.
Au vu du concept, je ne pense pas qu’ils cherchent à court terme à faire des bénéfices, mais plutôt à d’abord, fidéliser la clientèle, et sur du plus long terme bien sûr, faire des bénéfices.
Le concept, ouvrir une résidence hôtelière, sans avoir la pression des nouvelles normes hôtelières (qui ont complètement oublié le personnel et les clients) car ne cherche pas à avoir d’étoiles. Mais tout en apportant un réel lien entre le personnel et les clients, afin bien sûr de fidéliser la clientèle. Aussi bien des clients extérieurs à Lyon pour l’hôtel que des riverains pour le restaurant et le bar. Aujourd’hui au Mama Shelter de Lyon, vous trouverez au minimum 2 personnes par Shift, plus une troisième quand l’activité augmente. Donc un personnel présent et disponible pour répondre aux attentes du client. Un personnel qui, en plus, viens comme il est pour ne pas reprendre un slogan connu. Effectivement, le personnel n’est plus en costume, mais en jean/T-shirt, avec des tatouages, piercings, barbes apparent pour ceux en arborant. On est là dans une modernisation de l’hôtellerie qui ne dérange plus.

Nous avons aujourd’hui affaire à un secteur hôtelier en crise. Aujourd’hui les voyageurs n’estiment plus que le nombre d’étoiles est un critère satisfaisant pour choisir un hôtel plutôt qu’un autre. Et le concept Mama Shelter s’engouffre dans cette brèche à raison. 93% des clients passent par internet, et donc les sites d’avis (booking, tripadvisor, …) pour choisir un hôtel. Il faut donc une réelle présence en ligne pour ces derniers, qui ne s’y sont pas encore mis. Je ne connais aucun community manager hôtelier sur la place de Lyon. A part chez Mama Shelter.

En conclusion, je dirais que les hôtels lyonnais et de France devraient beaucoup plus intégrer la formation professionnelle et donc les lycées professionnelles et technologiques afin de former des personnes compétentes. Mais doit surtout, et cela doit venir aussi bien d’initiatives privées comme pour Mama Shelter que de grands groupes hôteliers comme Accor, doit surtout révolutionner, moderniser et réinventer l’hôtellerie de demain.

leprogrès

Publicités

Une réponse à “Pour une modernisation de l’hôtellerie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s