Berlin Episode 2 !

Après l’épisode 1 sur mon arrivée à Berlin, voici la suite :

Le lendemain, dimanche. Jour du Flohmarkt au Mauerpark. Et ça tombe bien, j’habite juste à côté. Je dormais donc Oderberger Strasse, le Mauer Park, lui, est situé à 2 minutes à pied, le long de la Bernauer Strasse (je vous laisse google mapper ça).
Ce marché aux puces est l’un des plus connus et des plus visités de Berlin (y’en a aussi un de nuit, à faire). Il est très grand tout d’abord, mais rempli de français. L’été vous ne pourrez pas marcher sans vous faire écraser. L’hiver, ce marché vous paraitra plutôt vide.
Autre activité à faire, juste à côté du marché, vous avez une sorte de théâtre en plein-air, avec au centre de la scène, un karaoké ! Si vous pensez pouvoir devenir la nouvelle « Deutschland sucht den Superstar », n’hésitez pas à tenter votre chance. http://www.mauerparkmarkt.de/

Pour la suite, comme je vous l’avais dit, je ne vais pas détailler chaque jour, mais expliquer les activités, lieux que j’ai visité.

Niveau musées/expo, j’ai visité la Neue Nationalgalerie où avait lieu une expo sur les artistes allemand d’avant première guerre mondiale. Bon c’est pas ma période, ni mon style préféré, mais si vous passez autour de la Potsdamer Platz, allez derrière, juste pour voir ce Bunker entouré de portes-vitrées, avec juste à côté une église. Contraste. Le tout situé le long d’un grand boulevard.

De nombreuses heures de marche m’ont permis de visiter les lieux les plus touristiques de Berlin. Je retiendrai donc la Potsdamer Platz, avec le musée Lego 🙂 (oui, c’est un musée à faire au moins une fois dans sa vie). A partir de là, on peut marcher jusqu’au Bundestag, en passant devant le Bundesrat, et aussi l’ancien bunker de Hitler (où est situé un magnifique … parking). Puis à partir du Bundestag d’où moyennant quelques heures d’attente, vous pourrez monter dans la coupole, passage obligé sous la porte de Brandenburg. Avant d’arriver AlexanderPlatz par l’avenue Unter den Linden, sur votre droite passez au Gendarmenmarkt, avec les Französischer et Deutscher Dom. Si le coeur vous en dit, avant d’arriver sur la Place d’Alexandre, un passage par l’Île aux Musées. Je vous conseille le Musée Pergame, et le Musée de l’histoire Allemande. On continue pour arriver devant le Berliner Dom. Puis nous arrivons enfin au pied de la Fernsehturm. Pour 12€50, vous pourrez profiter d’une vue à 360° sur la capitale allemande. Oui c’est cher, mais on est des touristes. Après avoir fait un tour sur l’AlexanderPlatz, avec ses centres commerciaux (l’ère capitaliste est passée par là), allons en direction de Hackescher Markt. Comme mentionné dans un article précédent, allez vous perdre dans le Hackesche Höfe. Sûrement mon quartier préféré de Berlin. En remontant le long de la Oranienburger Strasse, sur votre droite, la synagogue, le C/O (galerie d’art), sur votre gauche le Tacheles. Non, non, ce n’est pas encore la pause. Là, nous prenons le M1 direction Rosenthaler Platz pour une pause bien méritée à « Mein Haus am See ».

Bon je ne l’ai pas fait en un jour, mais en gros, et ce quelque soit le temps passé à Berlin, ce sont les choses importantes à faire. J’en oublie bien sûr, comme la East Side Gallery, le Checkpoint Charlie, pour les footeux le Stade Olympique, etc…

Pour ce qui est des bars/boites, j’ai passé pour la première fois une soirée en boîte gay à Berlin (Bassy Club). Pas très à l’aise, je ne m’y suis pas attardé. J’ai découvert des bars associatifs, où l’on peut jouer au Kicker (baby-foot), ou à des jeux de société. J’ai fait des soirées WG (collocation). J’ai découvert pleins de bars aux ambiances toutes différentes. J’ai chaque jour mangé des choses différentes. J’ai bu de très bonnes bières, du Jägermeister. J’ai aussi des lieux secrets que je ne partagerai pas ici 😛

En bref Berlin m’a ouvert l’esprit. C’est un melting pot, où les gens vivent bien entre eux. Enfin de ce que je voyais. Je ne me suis jamais aventuré dans une cité du fin fond de Neukölln que Sido pourrait très bien vous décrire. Bon, tout n’est pas rose bien au contraire. Un taux de chômage à 11,8%, un nom de capitale de la culture peut-être bientôt perdu avec le bétonnage plaisant pour les allemands de Stuttgart ou de Münich. Les anciens artistes qui se rangent dans une vie de bobo avec poussette, gamins et chiens (aujourd’hui Prenzlauer Berg est un quartier dortoir).
Bref, la victoire du grand Capital.

A suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s