Pourquoi je suis contre le TOP.

Bientôt 60 ans que le débat sur un périphérique ouest lyonnais est présent.

Après de nombreux débats entre le conseil général, et le Grand Lyon, il a finalement été décidé en 2010 que ces collectivités allaient financer à parts égales le TOP, financé aussi grâce à un partenariat privé/public à hauteur d’1/3 du projet.
Le Grand Lyon a donc saisi la commission nationale du débat public afin que cette dernière, suite au décret du 22/10/2002 relatif à l’organisation du débat public et à la Commission Nationale du Débat Public, organise du 10 novembre 2012 au 5 avril 2013 un débat public.

Petit rappel : le TOP (Tronçon Ouest du Périphérique), ou anneau des sciences, est un projet de périphérique pour l’Ouest Lyonnais afin de boucler le ring autour de Lyon en partant de la porte de Valvert à Tassin, là où est situé TEO, afin de rejoindre le périphérique Est par la porte de Gerland. Rappelons aussi que le TOP sera enterré à 90%.

TOP 30-4-10.ppt

Habitant Sainte-Foy-lès-Lyon, le TOP ne touchera pas ma commune physiquement, ou très peu, au niveau du quartier de Beaunant.
Je ne suis pas contre le TOP parce que je ne veux pas d’un périphérique près de chez moi. J’ai des arguments et je vais les développer.

Tout d’abord, et voici mon argument principal, je pense que le TOP est un projet qui devrait être en service aujourd’hui. Ce n’est pas un projet pour le futur. Je m’explique. Aujourd’hui l’axe nord-sud entre la porte du Valvert, l’horloge de Tassin, l’avenue du Chater, mais aussi La Mulatière ou Oullins est complètement congestionné. Il l’est le matin autour de 8h, mais aussi le soir jusqu’à 19h voire plus. Il faut noter que la plupart de ces axes ne sont pas en sites propres (donc ne pourraient accueillir de nouveaux transports collectifs d’après les communes et la Sytral). Or ces voies sont pour la plupart en 2×2 voies, donc susceptibles de devenir des sites propres.
J’espère que d’ici 2030 (la fin des travaux est annoncé pour cette date) Lyon sera une ville en pointe sur les transports collectifs, et aura rattrapé son retard notamment dans l’ouest, plutôt qu’une ville possédant un ring complet. D’autant qu’aujourd’hui on constate une moindre motorisation des jeunes générations.
Une ville exemplaire au niveau transport collectif est pour moi Berlin !

mapa-berlin-web

Le TOP a la base est un projet de périphérique proposé afin que les habitants hors agglomération lyonnaise contournent la ville pour décongestionner les centres-villes. Mais ce projet va finalement être une A6/A7 bis que les poids lourds utiliseront lorsque l’A6/A7 actuelle sera déclassifiée en boulevard urbain. Il faut donc urgemment un Contournement Ouest Lyonnais afin que l’autoroute ne soit plus urbaine, et afin d’avoir un boulevard urbain le long du Rhône pour pouvoir finir la Confluence, mais aussi casser cette aberration de centre d’échange de Perrache, et enfin, refaire une place Carnot vivable comme elle l’était avant que l’autoroute ne passe dans Lyon.

Microsoft PowerPoint - TOP sénace commune 03-05-2010 version pré

Aujourd’hui, les Transports en Commun Lyonnais sont utilisés pour faire 1,3 million de voyages par jour, et coûte 146 million d’Euros par an pour le fonctionnement. SI le TOP, était utilisé par 50.000 personnes par jour, il coûterait entre 120 et 150 million d’Euros en remboursement par an. A coût égal, on transporte énormément plus de voyageurs par jour en transport collectif.

Je ne suis pas pour le tout transport collectif. Je vois les problèmes que pose la circulation aujourd’hui sur notre territoire. Mais il y a une chose qui me choque lorsque je suis dans ces bouchons. J’en suis d’ailleurs un exemple. Si vous faites attention et que vous regardez autour de vous, il n’y a la plupart du temps qu’un passager par voiture. Pourquoi pas une grande campagne de covoiturage ? Alors certes, c’est très utopique, car les gens ne se déplacent pas tous au même endroit, mais ça peut être un début de solution. Qui, soyons positif, pourrait décongestionner un peu les centres-villes, afin que les communes puissent créer des sites propres et accroître significativement le nombre de transports collectifs (là oui, je suis très positif!).

Aujourd’hui, pour faire leurs courses, les gens prennent leurs voitures et se déplacent. Mais pour aller au travail, à part si l’on doit se déplacer au cours de la journée, POURQUOI ne pas prendre un bus, un tramway ou un métro ? Je crois avoir un début de réponse. Car aujourd’hui, les bus (notamment dans l’ouest) sont englués dans la circulation (manque de site propre)… Nous avons donc affaire à un cercle sans fin. Il faut donc d’autres transports collectifs que des bus. Le métro va arriver à Oullins fin 2013, mais sachez qu’en 1894 l’un des premiers tramways électriques reliait Lyon à Oullins !

563523_363715610403220_803079939_n

Or, aujourd’hui, on constate que les communes de l’est desservies par le Tramway ont une densité bien moindre que certaines villes de l’ouest qui pourraient être desservies par le Tramway. L’ouest a donc été « oublié » car le tissu économique y est bien moins présent par rapport aux zones d’activités présentent dans l’est. D’autant qu’un passage d’une ligne de bus à une ligne Tramway augmenterait son trafic de plus de 150% ! Alors pourquoi ne pas voir demain des lignes de tramway dans nos villes de l’ouest ?

Il y a quand même certains arguments pro-TOP qui m’ont fait réfléchir. Effectivement, l’arrivée d’un périphérique à l’ouest pourrait augmenter le développement économique de l’ouest lyonnais, et apporter de nouvelles entreprises. Enfin, cela décongestionnera les quartiers de Perrache, et de Gerland autour de la Halle Tony Garnier, aujourd’hui complètement engorgé.

Bref, la vraie question que je me pose aujourd’hui est : « Aura-t-on réellement besoin d’un périphérique ouest dans 20, 50, ou 100 ans ? » Car l’urbanisme ne se réfléchit pas à court-terme, mais à long, voire très long terme.

PS : si le TOP est financé par le conseil général et le grand Lyon, le COL devra être lui financé par l’Etat. Or l’on connait aujourd’hui l’état des finances publiques.

PS 2 : lien vers le rapport de la TTK : http://www.debatpublic-anneau-top.org/docs/expertise-complementaire/expertise-ttk-anneau-des-sciences-150313.pdf

Publicités

5 réponses à “Pourquoi je suis contre le TOP.

  1. Ben oui on a besoin d’un anneau des sciences

    J’ai peu de temps donc je vais donner seulement trois raisons

    -Pour enlever des camions en direction et en sortie de l’agglomération lyonnaise. L’anneau des sciences permettra dans un tracé court, de faciliter l’accès au port Herriot et donc de privilégier le transport fluvial pour les longues distances, au camion ou tout du moins de retirer de nombreux transports qui se feraient sinon en camion

    -Pour, comme tu l’as dit, les habitants de Tony Garnier et de Perrache. Mais aussi pour rendre moins ghetto fermé l’ouest lyonnais.

    -Pour assurer un schéma de cohérence économique et un lien entre différents sites universitaires, très dispersés et des p^^ole d’entreprise. Une facilité d’accès et de communication, c’est un élément de compétitivité en plus.

  2. Pingback: Le rapport Duron sur la mobilité. | Tbowfr·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s