Le travail de nuit

Plus de 5 ans que je travaille donc dans l’hôtellerie.

Dans ce milieu, on peut être amené à travailler de nuit. Effectivement, nous faisons les trois 8 : 7h-15h, 15h-23h et 23h-7h. Comme vous le pensez, la plupart des hôtels ont un réceptionniste de nuit. Voire un voiturier, une personne au room-service, etc… suivant le standing de l’établissement.

Pour ma part, j’ai fait mes premières nuits en février 2008. J’avais à l’époque fini mon CDD en janvier au château perrache.
Quelques semaines plus tard, un dimanche soir, il est 21h. Je joue tranquillement à la console chez moi. Coup de fil du château : « le night est malade, ça te dit de venir faire la semaine de nuit à sa place? ». Je prends ma douche, et me voici pour une semaine dans la peau du réceptionniste de nuit, sans n’avoir jamais bossé à ce poste. Bien m’en a pris, dans la semaine ma chef m’appelle pour me proposer de resigner un CDD !

Depuis, j’ai travaillé un mois au Touquet comme réceptionniste de nuit, la plupart des remplacements que j’ai fait dans d’autres hôtels de Lyon étaient comme night, j’ai bossé à Berlin comme voiturier de nuit, à l’Alpaga (Megève) je faisais 3 soirs (15h-23h) et 2 nuits par semaine, et depuis juillet, je ne travaille que de nuit. Donc niveau travail de nuit, je m’y connais un peu !

Alors que dire du travail de nuit…
Je suis souvent amené à faire les remplacements le week-end, donc pas de sorties, car le night lyonnais travaille généralement du dimanche 23h au vendredi matin 7h. Et c’est un peu la même chose pour toute la France. Peut-être même le monde entier ! A Berlin, ma chef m’avait laissé le choix de mes jours de repos. Of course, j’ai pris le vendredi et le samedi (je reviendrai dans un article plus tard sur mon expérience de travail Berlinoise).
Il n’y a qu’au Royal où les jours n’étaient pas fixe. Le night pouvait très bien avoir son week-end une semaine, et travailler le week-end suivant. Les 2 autres nuits dans la semaine où le night ne travaillait pas étaient prises par un des autres réceptionniste (moi ou un autre collègue). Certains hôtels embauchent un étudiant pour faire ces deux nuits du week-end. Je pense que cette dernière solution est la meilleure.

Moi je fais des extras, je suis donc à la disponibilité, suivant mes préférences, et suivant mon calendrier des hôtels avec qui je travaille. Le problème de cette solution étant que comme les hôtels donnent toujours les mêmes jours de repos à leur night, je ne peux pas travailler de partout, et je dois souvent refuser certains hôtels. Je refuse aussi certaines fois des hôtels pour leur situation géographique. J’ai par exemple souvent été appelé par le Mercure Chaponnay, mais n’ai jamais travaillé pour eux. Un peu trop loin, et j’ai eu de mauvais échos de cet hôtel de la part de collègues. J’évite aussi les nuits au Novotel Dardilly et Part-Dieu où j’ai eu quelques problèmes.

J’ai donc travaillé de juillet à novembre 2012 de nuit. Puis un jour, j’en ai eu marre. J’ai donc dit aux différents chefs de réception que j’arrêtais la nuit. A partir de ce moment là, je n’ai plus reçu aucun appel, sauf pour me redemander confirmation que j’arrêtais les nuits. Je voulais aussi garder ma liberté, donc ne voulant pas de CDI, j’étais prêt à travailler de jour n’importe où, mais pas d’appels. Or touchant à côté le chômage, travailler ou non était un peu la même chose. Je ne me suis jamais fait un très beau salaire en travaillant de nuit. Il n’y a pas de primes pour les extras, et on touche le smic. Donc que je bosse, ou non, niveau rentrée d’argent, c’est la même chose. Donc j’attendais qu’un hôtel m’appelle pour de la journée, mais rien. Sachez que l’on trouve beaucoup plus facilement des extras en restauration qu’en hôtellerie.

La direction nous donne donc la responsabilité d’un hôtel la nuit. Il faut savoir être polyvalent. Autant la journée vous aurez du monde si vous avez des problèmes dans l’hôtel, autant la nuit, et bien vous êtes seul ! Dans peu d’hôtels à Lyon (4 ou 5) il y a 2 employés. Alors les petits problèmes habituels : coupure de courant, alarme, plaintes clients (sympa quand l’hôtel est full), fuite d’eau, explosion du ballon d’eau chaude, clients bourrés, etc… à savoir gérer tout seul. Il m’est arrivé de me retrouver devant des clients agressifs ou bourrés voulant une chambre que je refusais de leur donner qui m’ont menacé de mort. « Est-ce que ce monde est sérieux ? »

Au niveau du travail administratif, il n’y a pas une grande dose de travail. Environ 2 à 3 heures par nuit. Il y a aussi des rondes à faire, vérifier que les sorties soient bien fermées en arrivant, et une ronde de toutes les chambres de l’hôtel pour prendre les fiches petit-déjeuner. Ah oui, et on ne peut pas prendre l’ascenseur, sympa quand il y a 8 étages !

Pour le travail de réception, c’est à dire l’accueil client, certains soirs en arrivant, il reste encore quelques arrivées, les jeudis et vendredis les clients rentrent plus tard à l’hôtel car ils sortent faire la fête. Le week-end aussi, les clients sortent dans les restaurants, bars, boîtes, donc rentrent tard. Les vendredis matin, il y a beaucoup plus de départs entre 6h et 7h que d’habitude. Sinon le reste du temps, c’est très calme. On reste à la réception pour surveiller. Personnellement j’emmène mon pc la nuit, ou un livre, afin de passer le temps.

Alors il y a quelques avantages à travailler la nuit. La tranquillité, comme je vous le disais on est seul la nuit, pas ou peu embêté par les chefs ou les clients. Le travail n’est pas très complexe, et en petite dose. On reçoit les journaux en premier, on ne part, ou rentre du travail pas dans les bouchons. Mais pour ces quelques avantages, il reste encore beaucoup d’inconvénients. Une vie sociale réduite (enfin on est dans l’hôtellerie, c’est pas vraiment un argument), la fatigue du travail de nuit, on voit peu le soleil, quand on se lève tout est fermé, pas cool pour faire des papiers administratifs, et la paye qui n’est pas élevé pour toute la responsabilité que l’on a.

Ce qui est sympa la nuit, c’est Twitter ! J’ai eu tellement de discussions la nuit. On découvre les twittos différemment. On discute avec des français pour la plupart du temps en échange étudiant à l’autre bout du monde, ou bien des français insomniaques. Pendant les vacances, il y a un peu plus de monde forcément.

Par contre, une question que je me pose encore. Quand j’ai mes 2 jours de congés, je fais quoi. Je me remets dans un rythme de jour, je reste dans un rythme de nuit…
Bref beaucoup de fatigue le travail de nuit.

Publicités

Une réponse à “Le travail de nuit

  1. Bonjour. Très intéressant ce post, même s’il a bientôt deux ans d’âge. Est-ce que vous pourriez me contacter par e-mail? J’aurais deux ou trois questions à vous poser concernant la fonction de réceptionniste (de nuit)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s